lundi 27 septembre 2021

GIORGIO ARMANI SPRING 2022

Après 20 ans, le vieux lion, plus girafe que rugissant, est de retour dans son théâtre d’origine au 11 Via Borgonuovo, espace underground de son siège historique où il présentait ses collections chaque saison jusqu’à ce qu’il ouvre son antre conçu par Tadao Ando (un ami) de l’autre côté de la ville. Ce jour, les mannequins, qui déferlaient sur le podium, avaient des pantalons de soie fluides associés à des vestes et des blazers sans col. Blousons transparents fuchsia et bleu marine avec de petits rubans tombant dans le dos, et volants sur le devant, donnaient à cette collection un air champêtre.

Il y avait une légèreté dans l’air pour une grande partie de cette collection, qui s’est terminée par une série de robes en tulle extravagantes, parsemées ici et là d’éclats de gouttelettes d’eau de mer. Le temps passe et nos jours se remplissent de la mode, si légère. Libre de penser comme on veut, on finit toujours par ne penser que comme on peut. Comme un flocon de neige qui tremble dans l’air, le chemin reste inexorable pour le couturier maintenant de quatre vingt sept ans.

Anonymode

vendredi 24 septembre 2021

FENDI MILAN 2022

Sans la folie des uns, je n’aurais jamais pu faire des créations si féminines. Sans la toile d’araignée internet, je n’aurais jamais su écouter. Sans la terreur des autres, je n’aurais jamais goûté à la douceur de la solitude. Sans les textes religieux de mes livres, je n’aurais jamais vu la Rome antique. Sans le Cantique des Cantiques, je n’aurais jamais découvert la poésie.

Avec mes jambes, j’ai pu courir sans jamais vouloir m’arrêter. Avec mes oreilles, j’ai su entendre la maladies. Avec mes bras, j’ai su me tenir haut perché. Avec mes yeux, j’ai su que j’aimais les baskets. Avec mes mains, j’ai écrit des milliers de lettres. Avec mes aiguilles, j’ai rendu les femmes heureuses de se sentir bien. C’est la déclaration d’amour de Kim Jones, avec l’outil de Karl pour Fendi. Voilà donc le prochain créateur de la maison du Maître de Granville, il lui ressemble déjà un peu.

Kim Jones, depuis son arrivée chez Fendi, il y a un an, a pleinement embrassé l’ADN de la marque et son héritage, y compris la contribution de feu, Karl Lagerfeld. La longue, longue passerelle à Milan était ornée de miroirs fumés, et vous pouvez imaginer les modèles faisant une entrée dans le Palace de la rue Montmartre à Paris, les cheveux gominés en arrière pour le clin d’oeil au seventies.

jeudi 23 septembre 2021

UN POÈME DE VIE

J’ai retrouvé des lettres enrubannées d’un petit bolduc de soie rose dans un placard tombé dans l’oubli de la vie. C’était les nombreuses lettres d’amour d’une époque qui, je le sais, ne reviendra jamais. Je prends la première lettre au-dessus de ce petit colis comme pour me remémorer ce monde d’antan. La lettre commençait par ces mots: « Hier, j’étais, comme dans un rêve, incapable d’entendre les foules qui rodent autour de moi, et c'est une montagne de mots qui se bousculent sur ma feuille, et qui reflètent la sensualité que tu dégages , et me fait entrevoir la splendeur aveuglante de ce moment irréel. J’ai pensé, à cet instant, comment un moment peut-il être si chimérique et si réel à la fois.

Il y a trop d’esprit entre nous, trop de littérature, et j’aime entre nous cette douceur étrange qui se transforme toujours à la fois en intelligence. Vous êtes un curieux mélange d’une femme avec la conscience sensuelle des choses qui enivrent une vie. Ton rire était capable de blesser, et pourtant il était riche, doux et moelleux. Je croyais être amoureux de ton esprit. Pourtant, je ne souhaite cet amour qui pourrait signifier le chaos, parce qu’il fait vaciller l’esprit comme les lampions sous le vent de la Côte d’Opale. Je rêve encore de ce baiser dévorant que j’essaye de rendre aussi réel que possible à cette heure tardive de la nuit.

mercredi 22 septembre 2021

BECKHAM LONDON 2022

Il pleut des hommes chez Victoria Beckham. Avec son esprit sur l’évasion et les vacances, avec la joie de glisser dans sa valise, la chemise de votre partenaire jetée sur votre maillot de bain pour partir en vacances encore et encore…Une veste rentrée dans un pantalon de tailleur,  j’aime l’idée qu’un couple puisse partager ses vêtements en bonne intelligence, elle qui a le Bac et le Jambon en même temps. L’ambiance verte à des vertus, car il permet en effet de solliciter les hémisphères droit et gauche du cerveau en même temps, de se concentrer sur une chose créative. Mais le vert est aussi la couleur du hasard, du destin.

Il représente ce qui change, ce qui n’est pas stable. Pour cela, il représente autant la chance que la malchance. Les tables de jeux des casinos sont recouvertes d’un tapi vert, pour que les joueurs captivés par la partie restent concentrés.

mardi 21 septembre 2021

BANFI FAIT DE LA RÉSISTANCE

Les Italiens se rebiffent, et en ne souhaitant pas céder au groupe du Seigneur des Arnault, marquent un tournant dans les acquisitions. Il aurait été brillant pour LVMH, de continuer à construire progressivement son portefeuille de vins haut de gamme, qui n'avait pas encore de marques italiennes digne de ce nom. Banfi est un vignoble. "Il est connu comme le houblon", ce grand vin de Toscane. Une marque idéale pour le groupe du Seigneur, associée à un château historique, pierre angulaire de l'image de luxe authentique que le groupe cherche à diffuser pour vendre l'histoire de l'histoire.

Banfi possède un vaste domaine, géré de manière durable avec une solide expérience écologique, "mais l'alcôve tue lentement quand même, c'est bien connu". Ainsi, le rachat prévu n'a jamais eu lieu, et c'est le résultat de la vision d'une seule personne ; la présidente de Banfi, Cristina Mariani-May, fille de John Mariani, qui a co-fondé la marque de ce vin sublime. Cristina a décidé de ne pas vendre Banfi à LVMH ; un camouflet que le Seigneur des Arnault n'oubliera pas.

lundi 20 septembre 2021

KOMA VERY COMAQUE 2022

Comme un volcan, pas forcément d’Auvergne, ces vieilles flegmatiques, qui d’ordinaire sont si calmes, recèlent en leur sein et contiennent un effroyable arsenal de feu en tout  genre, prenant ainsi des villages au petit-déjeuner épouvantant les hommes. Si son calme n’est pas volcanique, sa couture ne l’est pas non plus et malgré une douleur de titan sous les traits du dessin, il reste en place dans l’ombre de Montana et de Mugler qui tournent sous la poussière des cendres d’un pompeux.

Dans le « Koma », le secret de la mort, et dans sa lettre à la couture de sa ville, qui n’est pas natale, il défie toute conquête là où personne ne fut enfant. Seul devant sa page blanche, voilà le vrai couturier industrieux laconique comme un écho qui ne réfléchit jamais. Mais hardi comme un brigand plus furtif qu’une flotte d’élèves de l’IFM, il est aussi léger qu’un oiseau qui volerait avec une enclume. Nous sommes à Londres dans la « Perfide Albion », en sous-marin. Voilà la « Copie Fashion Week ».

Anonymode

vendredi 17 septembre 2021

LA ROBE DES TENEBRES

Jamais un vêtement n’aura autant ressemblé à une prison, et c’est la femme la plus à poil du siècle qui porte ce tissé de coton noir qui recouvre tout le corps tel que Belphégor. Celle-ci sans lucarne, comme un fantôme errant au milieu du spectacle du bal masqué des « féculentes » de la mode avec la maîtresse de cérémonie, la « Wintour » qui fait croire que « Le Met Gala » a été créé par elle, alors qu’il existe depuis 1948 créé par Eleanor Lambert, journaliste de mode de son état. Tout ce cirque pour oublier que «Talib» signifie « étudiant(e)». De quoi grand Dieu, faire la promotion des femmes voilées de la Vallée du Panshir.

Sans le vouloir, cette précieuse ridicule inculte fait injure au « lion du massif de l’Hindou Kouch » lâché par la France par des humains de contrefaçon. Voilà donc la promo pour ceux qui imposent la robe noire de castration, cet artifice cardinal de l’intégrisme, pour gommer la féminité et mieux courber les esprits. La « Karda chiante », bien enfermée dans sa maison de Malibu, ne peut pas comprendre cette insulte qu’elle jette aux femmes Afghanes sans vergogne pour quelques « likes » de plus.

jeudi 16 septembre 2021

COCO VIDE DE 19 CHAMELLES

Émergence du variant Delta ainsi que de l’Indien avec une contamination de plus en plus dramatique pour des gouvernements qui présentent une situation quasi apocalyptique. La fin du monde serait proche, disait-on, mais évitable seulement par une parfaite obéissance aux injonctions des gouvernements et par l’usage quotidien de ce pass sanitaire qui fracture plus que jamais les Français.

Toute la France est en léthargie, résignée à tout comme si la fatalité devait continuer, et il semblerait que la vie d’avant ne reprendra jamais. Nous regardons le monde avec cette tolérance existante sur la vision du monde différente du nôtre ne pouvant que sortir à tâtons du brouillard, et des rideaux de fumée imposés, pour comprendre où va le monde et oublier ce que nous pouvons faire pour le rendre meilleur. Après 20 ans à essayer d’occidentaliser les Afghans, voici le retour des Talibans, grands démocrates devant l’éternel, qui viendront imposer la charia sur leur territoire ; un bon en avant certainement !

Le saviez-vous : l’ensemble des ces pays, la Syrie, la Grèce et les pays du Maghreb, parlaient le latin autrefois. Seuls les Perses parlaient leur propre langue. Avec sa capitale Constantinople, construite sur la ville antique de Byzance, l’Empire byzantin était le descendant direct de l’Empire Romain d’Orient. Vouloir construire l’avenir sans affronter les erreurs du passé, autant vouloir construire un mur sans brique et sans mortier.

mercredi 15 septembre 2021

HERMÈS L’OPIUM DU BUG

Le cheval du Faubourg-Saint-Honoré donne un message positif à ses clients insatisfaits de devoir attendre leurs sacs à main tellement convoités. La maison du « Faux Bourge » a donc inauguré vendredi sa 19ème usine appelée « Atelier de maroquinerie » pour la circonstance. Ainsi, la capacité de production de la maison devient apparemment illimitée maintenant sur les modèles allant du classique Birkin aux nouveautés comme le 24/24 ; un nom prédestiné pour les trois-huit.

Deux cent quatre vingt personnes qui viennent grossir la possibilité de voir des vrais faux se multiplier sur la planète, mais « Guillaume de Sieste » reste très concerné sur le sujet. La maroquinerie représente aujourd’hui la moitié du chiffre d’affaires, et la part de la Chine aujourd’hui représente une part non communiquée, mais à mon avis beaucoup trop importante, « plus dur sera la Chine ». A si Jean-Louis était encore là, il serait probablement horrifié lui qui contraignait les carrés à rester à seulement 1 million de pièces par an créant ainsi une pénurie positive, et faisant des foulards des pièces qui restent encore aujourd’hui uniques.

lundi 13 septembre 2021

DIS MOI CÉLINE

C’est à Dominique que je dois cette stupéfiante histoire et je tiens à vous la faire partager. Dans un hôtel de luxe de Venise, un de ces palazzo où l’on aime se retrouver entre gens de bonne compagnie et de bonne éducation. Une grande horizontale, bitumeuse des hôtels de luxe de son état, probablement « influence suceuse » devant l’éternel, arrive à sa chambre bloquant ainsi le couloir avec ses valises couvertes de logos brandés « Céline » de toutes parts ; « un roseau dépensant certainement ». Étant au téléphone sans se préoccuper des autres qui souhaitaient rejoindre leur chambre, elle continue sa conversation sans vergogne et surtout sans courtoisie.

Alors, mon amie lui dit en interpellant cette jeune Païva : « Céline, pourriez-vous bouger un peu ». La donzelle regarde cette femme qui vient de lui faire une demande comme si celle-ci avait été Mussolini en personne. « Mais, Céline n’est pas mon prénom dit-elle… Ah bon j’avais cru car il est marqué sur tous vos bagages. » La boulonneuse lui rétorque d’un ton sec : « Mais, Céline, c’est une marque de mode. Vous ne connaissez pas ! Bah non, nous on connaît pas Céline ! Lui rétorque Dominique ». Bien sûr, mon amie sait que Céline Vipiana est notamment connue pour ses sacs à main, et non pas pour sa mode !

vendredi 10 septembre 2021

LES MOTS SURS DE L'AUBE

Le saviez-vous que l’onomatopée fabrique des mots à partir d’un son. Coquelicot, qui apparaît au XVIe siècle, est dérivé de cocorico, parce que la fleur rouge fait penser à la crête du coq. Cliquez, qui signifiait en 1306 "émettre un bruit sec" avait disparu de la langue française. Il revient en 1980 rapporté par les Anglais comme "To click" pour désigner en informatique l’utilisation de la souris d’ordinateur. Mais, il y a bien d’autres termes issus d’onomatopées comme chuintement, claque, hibou, hoquet ou encore zézaiement...

Au fil du temps, on va aussi découvrir que les mots sont parfois tirés des noms propres. Dès le XVIe siècle, on connaît la «lapalissade » autrement dit "une évidence inutilement précisée". Elle nous vient de Jacques de la Palissade qui n’a pourtant rien à voir avec cette gloire posthume. En effet, c’est une chanson célébrant la disparition en 1525 de ce Maréchal de France qui fut à l’origine de ce mot. Il était à l'origine de ces différentes maximes :  "S’il n’était pas mort, il serait encore en vie… Quand il était tout nu, il n’avait point de chemise… Quand il ne disait rien, il observait le silence… » Et cela a suffi pour faire de ce Monsieur de La Palice le roi des truismes." Un Maréchal de France "blonde" avant l'heure.

jeudi 9 septembre 2021

FENTY NUE ET CULLOTÉE

La nouvelle recrue du Seigneur, la si créatrice Rihanna, se prépare pour son prochain défilé. Après avoir réalisé des vestes homme femme, elle s'est mise à la lingerie. L'entrepreneuse "muse y sienne" a annoncé jeudi qu'elle présentera "Savage x Fenty Show Vol. 3", le 24 septembre sur Amazon Prime Video. En partageant la nouvelle sur son Instagram par une vidéo d'elle habillée de différentes pièces de lingerie bleue "Klein quand" avec la légende suivante : "Oh, tu penses être prête ?". Yeux vert bouteille et seins en "berne", il parait qu'à la banque de Zurich, le banquier lui demande : "Combien elle veut déposer ? Trois millions" murmure la Barbadienne ne voulant pas se faire remarquer. "Vous pouvez parler plus fort", lui répond le banquier. "Ici en Suisse, la pauvreté n’est pas une honte".

Le défilé comprendra une "brochette de mannequins, de stars et d'artistes" jusqu'à ce jour inconnue. Par le passé, les personnalités comprenaient notamment Paris Krypton, Cara Deux Lignes, Rosalía land, Bella a dit , Demi Maure, Big Sin et Normani, une belle "brichette" de blonde qui pense que l'épanchement de synovie est le fils de Sy Nove.

mardi 7 septembre 2021

MODE SUPERSTITION

Le numéro chance de Gabrielle Chanel était le cinq, pour Karl Lagerfeld, c’était le sept, et pour Riccardo Tisci c’est le numéro 17. C’est apparemment, pour cette raison, qu’il met ce chiffre sur ses T-shirts ainsi qu’à la fin de son identifiant Instagram. Voici la partie émergée de l’iceberg, car, lorsqu’il s’agit de superstition dans l’industrie de la mode, les diseuses de bonne aventure, les cartomanciennes, les talismans porte-bonheur et même les chamans sont légion depuis des lustres. Le vendredi 13, quant à lui, est toujours considéré comme un jour de malchance.

Croyances irrationnelles avec influences surnaturelles qui seraient à l’origine du parfum du regretté Alber Elbaz ; créé en 2017 et baptisé « Superstitieux ». L’ancien couturier de Dior, Gianfranco Ferré n’a jamais inclus de look n°17 dans ses collections. C’était toujours 16 bis, et c’est aussi pourquoi les trèfles à quatre feuilles et les motifs du mauvais œil sont devenus si populaires dans ces collections de bijoux.

lundi 6 septembre 2021

PARIS FASHION GEEK 2022

La prochaine "Paris Fashion Week" comptera 92 maisons y compris : "Paul Smith", un Français de" la perfide Albion", c'est bien connu, et "Raf Simonstre", qui font leur retour sur le calendrier officiel de la Fédération de la Haute Couture et de la Mode n'ayant personne d'autre à inviter que des vieux "de la veille" ! Neuf jours de présentation, du lundi 27 septembre au mardi 5 octobre, se dérouleront dans les embouteillages de la reine Magot. Pour commencer, un must "Kenneth Ize", le créateur austro-nigérian finaliste du prix du Seigneur, et la saison se terminera par un mort, Albert Elbaz, avec un défilé de sa toute jeune maison de mode AZ Factory, mais entre morts, ils se reconnaissent.

Les autres Christian Dior, Balmain, Hermès, Balenciaga, Givenchy, Chanel, Miu Miu et Louis Vuitton organiseront des défilés en présentiel, mais, seuls les florentins, cireurs de pompes et "Instagramuses" seront invités pour un retour aux défilés d'autrefois en catimini, et à ce seul mot, les bimbos diront : "Catimini,  j'adore les voitures italiennes". Ne surtout pas oublier le flop Fringant, qui juge la mode en une minute chrono.

mercredi 28 juillet 2021

BLASPHEME UN SARCASME DE GOÛT

Longtemps considéré comme désuet, celui-ci s’est à nouveau invité dans le débat public après l'attaque terroriste qui a pris pour cible les journalistes de la rédaction de l'hebdomadaire satirique Charlie Hebdo en janvier 2015. Mais, avant ces événements tragiques, le "péché de bouche", comme on le nommait au Moyen Âge, était déjà l'objet de vives discussions. Aux lendemains de la Révolution française, le délit de blasphème a été expressément aboli.

Aujourd’hui, nous vivons dans une culture séculaire où la religion est considérée comme une croyance privée, qui invite à ranger le blasphème, qui n'est plus considéré comme un délit depuis 1881, au rang des moqueries déplaisantes, des sarcasmes de mauvais goût, voire des caricatures malvenues. Mais, il n'en a pas toujours été ainsi. "Voltaire avait fait du blasphème une infraction d’un autre âge". Voici la brève histoire d'un "crime imaginaire", "outrage religieux", "crime identitaire", "délit politique" : le blasphème n’a cessé de se métamorphoser avant de déserter, en 1791, puis de réapparaître à l'époque contemporaine. Son invocation, par certains, au nom du respect des "convictions intimes", tend à mettre à l’épreuve le principe de la liberté d’expression.

mardi 20 juillet 2021

ENTRE GAIN ET ETHIQUE

De nombreuses marques internationales ont tenté de supprimer leur approvisionnement en textile et en main-d’œuvre de certaines régions du monde en raison des actes de génocide pris contre les populations et d’autres minorités ethniques. Les États-Unis ainsi que l’Union Européenne, le Royaume-Uni et le Canada ont récemment sanctionner certains responsables pour leur implication dans la persécution de minorités majoritairement musulmanes.

Au cours des deux dernières années H&M, GAP, Nike et la société japonaise Uniqlo ont publié des déclarations condamnant le travail forcé et ont pris leurs distances, avec certains pays du soleil levant. Nike, Adidas, New Balance et Burberry font actuellement l’objet d’un boycott sur les pays concerné et des dizaines de célébrités, acteurs et influenceurs ont annulé ou prévoient d’annuler les contrats publicitaires avec ces marques occidentales, sous la pression du gouvernement.

Malines ! Les entreprises de luxe françaises prennent soin d’équilibrer leurs intérêts commerciaux, et les sentiments des consommateurs dans leur pays. Certaines entreprises font déjà marche arrière et d’autres commencent à se rapprocher du parti corruptif, et ainsi éviter un boycott et regagner des marchés sur leurs concurrents ; un comble pour des hommes qui sont les plus riches de la planète. Le détaillant Japonais Muji a récemment commencé à annoncer volontairement qu’il utilise du coton provenant d’une région de l’empire du Milieu qui pause problème.

samedi 10 juillet 2021

JOSSE LA NUANCE DE L'ESQUISSE

Par ses robes et leurs tons chatoyants, aux formes harmonieuses et rayonnantes, on entrevoit la beauté de la Rose mystique. Christophe Josse nous invite à méditer sur notre vision des choses. Et, quand une couture rend les nuances de l'âme, je meurs de plaisir. Il en est de même de l'esprit comme de la musique; plus on l'entend, plus on exige du subtil et de la nuance. "Si vous tuez les nuances, nous dit Josse, c'est tuer la liberté, l'appétit de créer, l'amour, le bonheur, c'est déchirer la trame étincelante de la vie et la changer en haillon".

La diaprure des couleurs est un poème qui dépend de la quantité de la lumière et du créateur qui l'insuffle et se réverbère en son aiguille. Elle change au gré de l’heure, de l’âge et du solstice. Incolore au commencement, quand il n’est encore qu’une aspiration d’un blanc de page, elle tend vers le blanc plus beige en rêvant son point de feston prochain. Aube indécise sur le vélin, voilà que le brouillard s'estompe, et c’est pourtant vers l'aurore qu’il s’élève le plus souvent, notre créateur rêve d'une ode, et en entrouvrant sa page, il esquisse une idée de

mercredi 7 juillet 2021

AZZARO PARIS 2022

Aujourd’hui, chacun sait que, même des créateurs, sans aucun diplôme dans la poche, avec seulement un compte Instagram bidonné pour seul bagage, peuvent prétendre à devenir les nouveaux créateurs de demain. Des nouveaux Karl, l’allergène de 2040 en « con-trée » de Parlermo ! Pour Olivier, lui de la Cambre, nous fait penser que la seule Cambre qu’il ait est celle de ses reins.

Mais, si vous regardez l’histoire des couturiers montés de toute presse par les « black roomers » des années 80 où D. Grumler y avait fait son deuxième bureau, juste au-dessous du palace. Ces créateurs se retrouvent aujourd’hui dans les limbes de la notoriété du fin fond du Sahara, sous le vent de sable de la Villa Majorelle, le seul lien qu’ils n’auront jamais avec Yves St Laurent. Les ascensions trop rapides comme l’Olivier finissent toujours par se savoir. C’est surtout sur le long terme que l’on s’aperçoit que ces génies de la création portés au pinacle des journaux et des magazines de mode n’étaient finalement que des « feux de maille » au service d’une marque.

lundi 5 juillet 2021

PUISSANCE DE LA HAUTE COUTURE

Elle est comme un soleil qui perce soudain les nuages pour faire apparaître un paysage où une ville inondée de lumière en une seconde transforme tout sans rien changer. La Haute Couture transfigure non pas le réel, mais la perception que nous en avons. Au premier show, parfois, soudainement, elle nous baigne d’un rayon irrésistible, et avec une telle force, que cela nous rend irrémédiablement heureux comme une piqûre de l’aiguille du bonheur. Et, là, en dehors de toutes considérations esthétiques, elle fait vibrer votre réalité. C’est ainsi que le beau et l’émotion se rejoignent dans l’évidence d’une vie sublimée par une robe que certains appellent le « Vêtement » mais, pardonnez-leur Seigneur, ils ne savent pas ce qu’ils disent.

La beauté suffit pour redonner du sens à cette vie passagère. Mais, malheureusement, nous vivons dans un monde où le beau et le laid se confondent et nous n’avons pas la capacité de pouvoir les séparer, car certains Hommes de Cour, qui la constituent, souhaitent tirer quelques substances que la vie leur impose pour juste changer de voiture. La Haute Couture, pour une semaine d’un petit moment bref de bonheur comme un orgasme furtif, va me donner la force de continuer ; un point qui n’est pas « g » mais de feston. La Haute Couture, comme un médicament face au reste de ce monde qui tue pour tuer et, qui, après avoir tué, ne dit même plus pardon.

vendredi 2 juillet 2021

J’ACQUEMUSE UN DEFILÉ ZOLA

Je me suis levé de bonne humeur mais ? après il y avait Jacquemus ! Y-aurait-il un créateur chez Jacquemus ? Simon Porte a présenté sa collection disponible à la vente immédiatement, et après nous avoir emmenés dans un champ de lavande en Provence et dans un champ de blé en dehors de Paris, Simon, nouvellement marié avec son « roseau dépensant », a mis en scène son premier défilé de mode, depuis un an, dans un studio de cinéma situé dans une zone industrielle de la banlieue parisienne. Des murs verts entourés de bleu qui rappelaient la cathédrale de Rouen de l’artiste, « Artiste-Ouvrier », pseudonyme de Pierre-Benoît Dumont, mais le créateur pensait à Charles, la boucherie Dumont de la rue d’Auteuil.

La Jenner « Kardashiante » et Bella « Amibe » qui me donnent des aigreurs d’estomac, ont arboré des looks qui devraient faire sonner la caisse, car après le champ de blé, il faut du blé tout court pour contenter les actionnaires. Mais, la fabrication n’a jamais été le point fort du designer, et elle faisait défaut sur ces costumes féminins extensibles avec pantalons évasés, qui fronçaient aux coutures. Après avoir recruté un styliste, maintenant il lui manque un modéliste, et bientôt les actionnaires pourront, en ne gardant que son nom, faire un retour à meilleure fortune.