jeudi 23 janvier 2020

SORBIER, LES CHEVAUX DE FEU

Et le cheval longea ma page avec sa cavalière et ombrait ce que j’écrivais. Il tourna lentement la tête, et comme s’il avait eu peur que je lise en son cœur de bête, étirant son chanfrein, afin de toucher le soleil du Mexique. Il s'élança en roi jouant avec sa liberté éternelle, il galope, plus vite encore sans se soucier du monde qui l'entoure et frôle les aficionados de la Fashion Week, mêlant le vent et ses crins d'or, mais surtout venant sans le savoir faire onduler la robe de Franck Sorbier dans l'horizon de Neptune.
Aujourd'hui l'espace est splendide, sans mors ni éperon, mais surtout sans brider notre esprit. Comme deux anges que torturent une implacable calenture d'organza, dans le bleu cristal du matin nous suivons le mirage lointain ! Oh ! la belle Amazone Mexicaine ! Son jeune front rayonne d'orgueil, et le plaisir lui brûle les pieds par le bonheur de galoper en un lieu si proche d'un totem que l'on mangerait comme un Kuki !... Des Amazones nées filles de La Caballera par la Nymphe guerrière de Mario Luraschi, cela ne s'invente pas. Autrefois, elles vivaient près du Rio Grande et les voilà seules parmi les belles à revêtir l'armure de notre poète de la couture, Franck Sorbier.

Leurs regards hautains enveloppent les mâles engloutis sous les flots de la beauté de la scène. Parmi les rayons morts et les cendres éteintes de la Haute Couture, le président Morand applaudit à tout rompre devant ce spectacle, nos lèvres et nos mots ne profaneront pas l’immortel souvenir de l'étreinte que le couturier nous impose, lui qui est loin très loin de la couche obscène et de l’impur repas que nous sert usuellement la Paris Fashion Week depuis le début de la semaine.

mercredi 22 janvier 2020

DIOR, LA FEMME DE MA MÈRE

Dior vient poser une structure du corps de la femme couchée, on pourra dire ainsi « la Maria couche toi là » est de retour. Voici une structure monu-démentale qui rappelle plus une extravagante sculpture de Anish Kapoor posée comme une grosse déjection en plein milieu de Paris. Voilà qui va faire plaisir aux « moto grottes » de la ville.

C’est dans ce même musée que Camille Claudel avait montré par ses créations toute la féminité du monde. Maria Chiuri rêve-t-elle de celle-ci ? Comme un hommage à son éducation romaine, les mannequins, toutes voiles flottantes dehors, nous rappellent les vestales virginales romaines, celles-là même qui faisaient vœux de célibat pour honorer la déesse Vesta. L’ambiance est toute religieuse et c’est bien normal ! Des statues du St Empire germanique devant leur dieu de Tolède qui préside, là où une robe blanche brodée d’un utérus à paillettes suscitera la frénésie médiatique.

Pourtant, sous la tutelle invisible d’un ange, la créatrice s’enivre de soleil. Voici l’ambroisie et le nectar du vermeil qui courent entre les robes de ses prédécesseurs (Josse, Franck Sorbier et Hervé Léger) remixées avec une robe des années 30 ; clin d’œil à Judy Chicago, plasticienne et militante de son état, pour finir par rendre une collection digne de Louisa Spagnoli.

mardi 21 janvier 2020

LANVIN, LE BERCOT MALTESE

Le plaisir nous fait oublier l'existence ; l'ennui nous la fait ressentir. C'est au Centre national de la danse de Pantin dans un bâtiment en béton "amer" que le défilé Lanvin s'est déroulé. Le créateur, issu de la cité phocéenne, dont le nom provient des colons grecs venus de Phocée (Asie Mineure) et qui viennent de découvrir les côtes françaises, évoque sa jeunesse.  Bruno Sialelli donnait un panel d'images de Corto Maltese, cette bande dessinée menée par un marin aventurier. Quand on n'a pas de couture à conter, il faut bien raconter une histoire !

Chemises blanches ornées d’un blason type vieux loup de "ma mère", avec blazers d’officier de la "Narine" ce qui ne sent pas bon, car la bimbo coréenne à côté de moi avait mangé des escargots de "Boulogne". Chemises à galons et pantalons de petit mousse, le styliste se transforme en pirate des Mers du Sud, voici le vol des mouettes comme pour nous dire " Vos gueules" par les  "Foutres de Bassan". Influence nautique qui navigue en sous main comme le buvard, un mélange de skate-border pour contenter tout le monde, et faire le grand écart sur le béton des colonnes du "colosse de robes" .

Des bottes en caoutchouc avec talons biseautés pour faire plaisir à la fille de Tolenado chez Nodelato, mais un message peut également en cacher un autre et mentionner  le réchauffement climatique, puis un voyage à Venise de la nouvelle vague de la place St Marc avec botte en caoutchouc très utile.

lundi 20 janvier 2020

DIOR, BLAME ON YOU !

Il était l’excentricité bien qu’il n’y avait pas de snobisme en lui. Il créait ses accessoires en recyclant tout ce qu’il avait sous la main ; déjà un visionnaire écolo. Judy Blame était un doux dingue et punk londonien de son état. Judy… pour Judy Garland et  Blame est venu s’accoler à son nom, à force d’en rire, disait-il, car il vaux mieux en rire qu’en pleurer. Voici le clin d’œil de Kim John qui s’est abondamment inspiré de cet héritage pour sa collection. Et, en raison de la passion du créateur pour la couture, le défilé a été un défilé de dandys portant des soies moirées taillées avec de grosses cocardes, des laines précieuses à la fois tricotées et utilisées pour des manteaux volumineux et des gants d’Opéra qui complétaient chaque look. La première chose que l’on pouvait voir était les bijoux (éléments caractéristiques du look de Judy Blame).

Néanmoins, la collection de Kim Jones proposait une silhouette large et décontractée qui, même si elle était visiblement nostalgique, était séduisante. La devise de Judy, son mentor ou modèle, était : « rendre plus accessible pour ses clients l’excentricité généreuse », car, pour lui, depuis toutes ces années, il s’agissait avant tout du même plaisir : s’exprimer, s’habiller, s’amuser… Un Galliano avant l’heure.

lundi 23 décembre 2019

EMANUEL UNGARO MEURT A PARIS

Emanuel Ungaro meurt hier à Paris, il sera inhumé ce jour en l’église St Roch. À partir de l’âge de neuf ans, Emanuel Ungaro commence par apprendre le métier de tailleur avec son père, à Aix-en-Provence. Issu d’une famille d’immigrés italiens très modeste, originaire des Pouilles, Francavilla Fontana plus exactement, il décide alors de rejoindre Paris puis Barcelone chez Balenciaga.

Formé par Balenciaga chez lequel il passera six années, puis deux ans chez Courrèges, il crée sa griffe en 1965 et présente sa première collection durant la tendance de la mode futuriste, avec peu de moyens. Sa marque de fabrique : des mélanges d’imprimés, des nuances vives, un art du drapé. Le magasin principal d’Emanuel Ungaro est situé au début de l’avenue Montaigne, à Paris. Dans les années 1980, il fait partie des cinq grands noms de la haute couture parisienne, dans cette période de renouveau de la mode française.

En 1996 sa société est rachetée par le groupe italien Ferragamo pour mieux se développer. Mais, n’étant plus maître de sa propre maison, il préfère arrêter. Il quitte le monde de la mode parisienne le 26 mai 2004 après plus de 35 années de collections.

vendredi 20 décembre 2019

MY LORD IS RICH

Voilà le sentier de la réussite ; lundi matin le Tycoon du luxe, le Seigneur des Arnault a atteint une toute autre plateforme. Pendant un bref instant, il a été classé comme l’homme le plus riche du monde, poussant le fondateur d’Amazon, Jeff Bezos, à la deuxième place, sur la liste des billionaires en temps irréel calculé par Forbes. En fait, plus je grossis plus je « m’aigris ». Seulement, le moment fut éphémère comme un  rhume, (une tempête sous narine) et l’après-midi déjà, Bezos était de retour avec une fortune de 110,1 milliards de dollars et cela malgré son divorce de 38 milliards de dollars cette année.

Le seigneur a consacré toute sa vie à construire le groupe de luxe qu’il dirige. Depuis le début de l’année, l’action de la société est en hausse de 59% à 409,70 euros (dont 1,5% de plus lundi) beaucoup diront quelle réussite !

Alors, moi je veux vous dire, Monsieur, que si vous êtes riche, je suis bien plus riche que vous. Car chaque matin, je vais prendre un petit café à la  terrasse du Petit Marcel avec ma copine déjantée que j’adore, Alex. Je suis riche car j’ai des amis qui m’aiment et qui me consolent dans la peine et soignent souvent ma solitude. Je suis riche parce que j’ai des enfants à qui je n’ai rien donnés et qui sont, somme toute, très prometteurs. Je suis riche car la diversité de chacun qui m’entoure fait ma richesse.

mercredi 18 décembre 2019

UN SOCRATE CONTEMPORAIN

Cette histoire est connue sous le nom des trois tamis, et elle reflète peu la société des anonymes d’aujourd’hui et pourtant ! Un homme de cours se presse auprès de Socrate pour lui relater qu’il sait quelque chose que lui ignore, sans doute à propos de l’un de ses amis. En réalité, l’homme veut surtout être le premier à lui faire part d’une rumeur. Socrate freine son élan en lui demandant avant de parler s’il avait songé à faire passer cette information par son concept philosophique des trois tamis.

Le premier Tamis est celui de la vérité par lequel Socrate nous recommande de vérifier si ce que nous nous empressons d’annoncer est vrai. Le deuxième tamis est celui de la bonté autrement dit Socrate nous force à réfléchir pour savoir si ce que nous allons dire est véritablement bienveillant. Enfin, le philosophe athénien examine le troisième tamis qui consiste à savoir si ce que nous brûlons de narrer se révèle utile à quelqu’un ou à quelque chose.

Socrate conclut la conversation de manière définitive en déclarant que si ce que nous disons ne contient ni le vrai ni le bon ni l’utile, il vaut mieux alors nous empresser de l’oublier, et de nous taire. Socrate était un homme simple et sage mais surtout un juste ordinaire quelqu’un qui à la sagesse de mesurer sa capacité à humaniser le monde.

mardi 17 décembre 2019

LA HAINE DE LA VIEILLESSE

Le désir de vivre très longtemps et de repousser au plus tard l’échéance de la mort, ce désir qui défie le temps, qui a suscité tant d’interrogation, mobilise aujourd’hui de nombreux chercheurs s’inscrivant dans les mythes d’origine de la pensée hébraïque. La longévité stupéfiante des premiers patriarches de la genèse apparaît comme un signe d’élection et la vieillesse comme un exploit réalisé avec la volonté de Dieu. Tel que Mathusalem, qui vécût 969 ans, les vieillards sont porteurs de l’esprit divin, choisis pour être les messagers de Dieu, les guides du peuple.

C’est la haine de la vieillesse ! Celle qui discrimine, qui vous met au banc des accusés. Vieillir n’apparaît plus ainsi comme le destin humain inéluctable, mais comme une faute de goût, un manque de respect à l’égard d’autrui !

Il s’agit de lutter contre le vieillissement et les directeurs de salles de gym, des firmes pharmaceutiques et des chirurgiens habiles qui mettent à votre service leurs capacités professionnelles sur un marché tellement lucratif que l’histoire montre qu’en fonction de ses valeurs et du modèle de l’homme idéal chaque société se fixe ou sécrète une représentation plus ou moins positive de la vieillesse, d’ailleurs, pas forcément en accord avec la place occupée par les anciens. Aujourd’hui, il importe de rester jeune le plus longtemps possible. La vieillesse n’est guère valorisée et la puissante image d’un corps performant et sculpturale fait légion.

lundi 16 décembre 2019

FHCM PIRATAGE MARAND

« Une plateforme cherche à récupérer des données et envoie des emails signés de la Fédération de la Haute Couture et de la Mode. Il s’agit d’une initiative frauduleuse« , nous informe la brillante FHCM. Veillez à bien faire attention à l’entité de vos emails envoyés (en réalité plutôt reçus), nous donnant au passage un petit cours d’Outlook. Voilà des incultes qui voudraient subtiliser les contacts et les adresses des bimbos et des attachées de peste qui régissent les défilés de la mode de Paris. Qui pourrait vouloir de ce gloubi-boulga de la Fashion Week  ?

Voici les natures moyennes avec son général en chef, la Marand mania qui nous fait tellement rire, ce discriminateur aux ordres des grandes marques, marquant sa différence par les courbettes sans cesse répétées qu’il leur adresse. Ce transfuge de l’école de la philosophie de la vie, son seul talent, (mais pas sans Talent Grec), et (écho no mixte) se voit attaquer par sa base, mais numérique.

vendredi 13 décembre 2019

LIAIGRE DIEDRE DU LUXE

Peu importe que vous ayez du style, une réputation ou de l’argent, si vous n’avez pas bon coeur, vous ne valez rien. Sous une pluie battante et malgré les grèves, nous arrivons Villa Liaigre au 71 rue du Faubourg Saint-Honoré où nous sommes accueillis par Anne Schumacher carrossée comme une Ferrari. Face à nous « l’hôtel Bristol, le palace de tous les palaces, et ce showroom créé il y a un an et un ensemble de pièces « mettre d’art  » de ce que la France peut donner de meilleur en son sein, sur les terres du duc de Noailles vendu à Jean François Sandrié, entrepreneur des bâtiments du Roi, terrain maraîcher de 60 ha sur lequel est construit l’hôtel et ses alentours.

Hommage aux œuvres de Constantin Brancusi, pour un tabouret en fonte imitation du bois d’eben, une table de nuit ou pouf (non pas de mode) mais de bronze. J’avais envie de tout acheter et de faire comme ce riche chinois de Marguerite Duras dans l’amant, qui probablement se serait commandé un appartement clef en main, pour partir vivre en face en attendant impatiemment que Liaigre ait réalisé son palace.

jeudi 12 décembre 2019

RADIO STAR

Voici des jeunes, qui, par passion d’objets chargés d’histoire, transmettent aux générations futures leur collection de vieilles ampoules Grammont qui crachotaient autrefois comme le faisait un œuf sur une poêle trop brûlante, sifflant aux tympans des mélodies qui jouent avec le temps ; le passé ou le présent. Une symphonie douce qui sonne comme la soie qui érafle les symboles d’un temps passé, et même si la façon d’écouter a évolué, rien ne se perd, tout se transforme pour revenir comme ce balancier, si bien réglé, qui retourne, après excès, à son point de départ, des machines traditionnelles qui  jouaient avec le passé et le présent.

Produire des sons moins ampoulés, avec des tubes de TSF est-elle une démarche éthique ? Probablement, car reconditionner ces vieux postes de nos grands-parents restera encore pour longtemps un objet du passé futur. Son bois craque de ces souvenirs comme les éclairs qui se fracassent du ciel sur la terre. Celle-ci écoutait radio Londres et sa litanie des sanglots longs des violons de l’automne qui berçait notre cœur, dans une langueur monotone, pour l’espoir d’une vie meilleur.

J’ai rencontré la société Héleor, dans une petite boutique de Paris, où un regroupement d’artisans d’art se retrouvait venant de cette belle région appelée maintenant Occitanie et leur accent chantant de Carcassonne, ville à l’architecture médiévale restaurée par Viollet-le-Duc s’inscrivant ainsi au patrimoine mondial de l’Unesco.

mercredi 11 décembre 2019

LA BANANE DE JACQUES MUSE

Voici la banane qui défraie la chronique, et dont Jacquemus s’est immédiatement emparé dans le but de faire le buzz. Jacquemus est comme un buvard ! Il ne travaille qu’en sous-main, singeant avec peu d’habileté Maurizio Cattelan qu’il avait pris pour Maurizio Galante, couturier de son état, alors que ce n’était que cet artiste espagnol provocateur qui, lui-même, copie les  » ready-mades  » de Marcel Duchamp.

Après « balance ton porc » et « balance ton quoi », voilà « balance ta banane » sur les réseaux sociaux. Elle est au centre de l’attention médiatique des arts et de la culture. Pour un peu on pourrait penser que nous sommes au bord de « l’Hérault in ». Selon certains, Alexandre le Grand l’aurait découverte lors d’une expédition dans la vallée de l’Indus, en 327 avant Jésus-Christ mais pour d’autres, le bénéfice reviendrait à Marco Polo, lors de son voyage en Chine où il aurait glisser sur ne ligne jaune. Voilà que ce monde se fond dans le vide, et il suffit qu’il trépigne pour que des fantômes, une fois l’exercice terminé, rentrent dans la coulisse, persuadés que celui-ci a frémi de cet effroyable combat.

mardi 10 décembre 2019

LA FACE CACHÉE DU LUXE

Elle est située à Guimerville, en plein cœur de la Picardie. Aucun panneau ne renseigne les visiteurs. Le personnel n’a pas le droit de s’exprimer et signe des contrats de confidentialité dès l’embauche. Derrière les grandes grilles des ateliers travaillent près de 2 800 verriers qui sont parmi les meilleurs au monde.

Ils fabriquent les flacons de parfums des plus grandes marques de luxe de la planète : Vuitton, Chanel, Hermès, Estee Lauder, etc….. Cette immense usine est la propriété depuis 1624 de la Comtesse d’Eu, par une lettre patentée, puis, de la famille Colonna de Giovellina depuis plusieurs générations, qui reste le leader mondial de la sous-traitance pour le luxe et le flaconnage industriel de parfumerie. A l’époque de la comtesse, les verriers portaient l’épée comme les nobles.

lundi 9 décembre 2019

BREAK FAST IN TIFFANY

Voici le Seigneur des Arnault qui descend la cinquième avenue pour visiter officiellement son navire amiral, son nouveau trophée à 16 milliards de dollars. Pendant près de 75 minutes, parmi la foule de vacanciers et des touristes, accompagné de son fils Alexandre, appelé plus communément le cerveau ou le grand, c’est selon, le patron de Rimowa (Ich bin ein Kölner), le Seigneur déambule les allées, car il est déjà en train de penser à fermer les portes de la maison de la cinquième avenue pour deux années pour y faire des travaux à l’image de la maison Dior, avenue Montaigne.

vendredi 6 décembre 2019

MONCLER OBSCUR

À la rumeur que le prince de Venise pourrait racheter Moncler, l’action a bondi en bourse de plus d’une dizaine de pour cent. Une opération qui pourra laisser une facture de 13 à 14 milliards faisant écho à l’acquisition par le Seigneur des Arnault de Tiffany pour 16 milliards.

Moncler a fait cette année tout ce que qu’il fallait pour que ses ventes explosent, passant de la création futuriste à la réalisation de haut de gamme avec des prix à forte valeur ajoutée. Le prince de Venise, François-Henri Pinault, a déclaré jeudi que la colonne vertébrale représentée par Gucci après une année de purge du groupe et l’élimination de marques non stratégiques dont Puma et Volcom porte enfin ses fruits et Moncler viendra consolider le tout.

Nous voulons faire de Kering le groupe le plus influent du monde en terme de créativité de responsabilité sociale, d’environnement, d’innovation et de performance financière a déclaré le prince.

jeudi 5 décembre 2019

LE LUXE EN 2035

Malgré une récente baisse des ventes d’œuvres d’art et des fluctuations sur les ventes de jets et de yachts, la demande pour le luxe continue de croître. Le marché mondial devrait atteindre 1,26 billion d’euros en 2019. Des prévisions de croissance annuelle de 3% à 5 % à taux de change constant jusqu’en 2025 pour les produits de luxe à usage personnel. En 2019, la Chine affiche une croissance de 30 %, confirmant la réorientation locale des achats des clients chinois, suivie par le reste de l’Asie et le Japon. Hong Kong, touchée par les troubles sociaux, est en baisse d’environ 2 milliards d’euros par rapport à 2018. Les Chinois mèneront 90 % de la croissance en 2019.

Les générations Millennials (génération Y) et Z ont contribué à 100 % de la croissance du marché en 2019. La génération Y devrait atteindre 50 % de la valeur marchande en 2035. Et, c’est en Chine et en Asie du Sud-Est qu’ils se montrent les plus dynamiques et les plus attirés par les objets de luxe pour les personnes. Les Ultra High-Net-Worth individuals (UHNWI) représentent environ 30 % du marché mondial, avec des habitudes de consommation de plus en plus extrêmes. La classe moyenne, en particulier en Asie, élargit sa clientèle et par conséquent, les lignes d’entrée de gamme et le canal des points de vente se développent.

mardi 3 décembre 2019

LES MEILLEURS DESIGNERS DE PARFUMS

Le design des flacons de parfums, (que certains appellent les bouteilles, une vraie gageure !) est un élément tout aussi essentiel que son contenu. De fait, beaucoup de femmes affirment qu’elles accordent une grande importance à la forme et au design du flacon. Certaines pensent aux couleurs et à la manière dont elles correspondent à la personnalité de celles qui porteront ce précieux « jus » de l’Éden. Bref, le parfum reste un objet luxueux et, pour cette raison, son design est un critère que les parfumeurs ne négligent pas. Nous avons voulu savoir un peu plus sur leur design, et qui sont ces créateurs dans l’ombre stigmatisés par la porte de Francis Bacon ? Et comment un tel petit flacon pourrait-il refléter toute la complexité de son contenu ? Nous partageons avec vous une partie des secrets du design de trois créateurs de flacons pour femme !

Le design du parfum Gabrielle Chanel a été réalisé par Sylvie Legastelois. Le flacon reprend la forme d’une boîte qui appartenait à Coco Chanel. Elle a été fabriquée en verre dit cristallin avec 12 % d’oxyde de plomb et ses facette reflètent la lumière et fait écho à la légèreté de sa fragrance.

Opium YSL possède un flacon d’aspect audacieux une ancienne boîte pour pilules chinoise, réalisé par les Ateliers Dinand. Incarnation de l’élégance et de la modernité, le flacon respire la liberté, la passion et l’indépendance, une performance technique car, à l’époque, tous les défauts du verre venaient se nicher dans la seule bulle visible, un comble !

lundi 2 décembre 2019

L’AN VIN POUR LVMH

Voilà une semaine bien remplie pour le Seigneur des Arnault, et après avoir conclu la semaine dernière un accord pour l’acquisition de Tiffany & Co, pour un breakfast de 16,2 milliards de dollars, la division vins et spiritueux du groupe vient de prendre une participation majoritaire dans Château d’Esclans, producteur d’un rosé de prestige, noblesse oblige, classé premier rosé français vendu aux Etats-Unis.

Le groupe aurait décidé que le président actuel du château continuerait à superviser celui-ci, tout en cédant 5% de ses actions à Moët Hennessy, qui a également acquis les 50% restants . Le château d’Esclans, situé dans le département du Var, ressemble à une villa de Toscane. Le domaine s’étend sur 660 hectares et les principaux cépages de la propriété sont le grenache et le vermentino. Il est situé non loin des parcs de St-Tropez où le Seigneur a sa propriété.

vendredi 29 novembre 2019

LES CALINS DE NOËL

Je veux parler ici des rêves bleus que font les demoiselles, laissant leurs yeux sur un lac d’argent tournoyer et pour éventer de leurs ailes le désir qui couve entre leurs bras. Mais, voici le vaisseau des loqueteux, portant leur habit du dimanche un mardi, arrivant par vague colonisée peu à peu par des armées de pétroleuses qui ressemblent plus au sépulcre, mais pour les sapins cela ne m’a pas paru si dichotomique. Quelques gazelles sautaient dans les couloirs de l’Hôtel Plaza Athénée que l’on aurait pu chasser à foison, et ainsi voir le sang couler de ces biches sur la moquette blanche du luxueux palace parisien.

Quelle volonté avait ordonné l’invention de ces formes sophistiquées toujours plus ingénieuses et toujours plus distantes à mesure que les minutes s’écoulaient sur ma Tag avant que le Seigneur rachète cette maîtresse de mes heures ? De la spirale de Gauthier au flacon gravé, seul l’éventail attire mon attention parmi ce qui pourrait être des  trésors provenant d’un cabinet de curiosités. Voilà le créateur Sylvain Le Guen qui a cette puissance géniale et déréglée du commun qui triomphe de l’unité orchestrée par l’efflorescence de son génie et de sa gentillesse.

jeudi 28 novembre 2019

GIAMBATTISTA VALLI PARIS 2020

Des robes légères en mousseline type Lolita, des silhouettes taille haute aux semis floraux antiques pour sortir une Phryné devant un aréopage de la mode parisienne. Épaules dénudées orientées vers la botanique de fleurs délicates d’un charme ineffable et exaltant du printemps.